ÉGLISE SAINT-SAVA À PARIS
  • Српски језик
  • Français
Menu

Lune Gibbeuse Croissante Lune Gibbeuse Croissante

-

Saint Prophète Malachie

Saint Prophète Malachie

Le nom de Malachie signifie «mon ange, mon messager». Originaire de la tribu de Zabulon (de Lévi selon d'autres), il était encore tout jeune au moment du retour des Juifs de Babylone et assista à la réforme religieuse d'Esdras et de Néhémie, ainsi qu'à la reconstruction du Temple (vers 450). Mais bien vite, les Prêtres recommencèrent à accomplir leurs fonctions rituelles avec négligence. On viola de nouveau les préceptes de la Loi et les moeurs se dégradèrent; aussi le Seigneur envoya-t-il Malachie, le dernier des Petits Prophètes, pour annoncer qu'Il allait bientôt mettre fin au Sacerdoce hébraïque infidèle et que l'Ange de l'Alliance nouvelle (3:1), le Soleil de Justice (3:20), c'est-à-dire le Christ, allait bientôt venir pour inaugurer un Sacerdoce nouveau et éternel. «Et soudain Il entrera dans Son Sanctuaire, le Seigneur que vous cherchez, et l'Ange de l'alliance que vous désirez, Le voici qui vient!» (3:20). Les offrandes et les sacrifices imparfaits feront place alors au Sacrifice unique et parfait de l'Eucharistie, qui unit à Dieu Juifs et Gentils: «Du levant au couchant, mon Nom est grand chez les nations, et en tout lieu un sacrifice est présenté en mon Nom ainsi qu'une offrande pure» (1:11). Ce jour grand et redoutable de la venue du Messie, accompagné d'un feu insupportable pour les impies, sera préparé par la venue du Précurseur: « Voici que Je vais envoyer Mon messager pour qu'Il fraye un chemin devant Moi» (3:1). Ainsi était clairement prophétisée la venue de Saint Jean Baptiste (cité par le Christ en Matthieu 11:10), qui viendra et marchera devant Lui (le Christ) avec l'esprit et la puissance d'Elie, pour ramener le coeur des pères vers les enfants et les rebelles à la prudence des justes, préparant pour le Seigneur un peuple bien disposé» (Mal. : 23-24 cité dans le discours de l'Archange Gabriel à Zacharie: Luc 1:17).

Saint Martyr Gordius

Saint Martyr Gordius

Gordius naquit à Césarée de Cappadoce. Il était officier dans l'armée Romaine, durant le règne de l'empereur Licinius. Quand éclata une terrible persécution contre les Chrétiens, Gordius quitta l'armée et son rang et se retira dans la solitude du désert du Sinaï. Seul sur l'Horeb, Gordius passait son temps en prière et contemplation des mystères du Ciel et de la terre. Il contemplait particulièrement la vanité et la vacuité de tout ce pour quoi les hommes luttent et se battent sur terre, et pour finir, il souhaitât mourrir et atteindre la vie éternelle et incorruptible. C'est habité de ce désir qu'il descendit en ville à l'époque des jeux et courses de païens. Gordius se présenta lui-même au gouverneur de la ville, déclarant qu'il était Chrétien. En vain, le gouverneur tenta, par des flâtteries et des menaces, de le détourner de la Foi. Gordius demeura ferme comme le diamant, disant : "Ce n'est pas une petite folie que d'acquérir au prix de cette courte vie une vie éternelle de tourments et de mort spirituelle". Etant condamné à mort, il se hâta avec joie vers l'échaffaud, et au long du chemin il parla aux bourreaux des glorieux et doux enseignements du Christ. Avec le Nom du Christ sur ses lèvres, Gordius offrit son jeune corps à l'épée et sa juste âme à Dieu, en l'année 320.